Merci et encore merci à nos 2 héros

Bien arrivés, bien reposés, 250 kms dans les pieds, le défi réalisé. Ils sont de retour parmi nous pour nous en parler !!

did2.jpgdomi11.jpg

Didier et André ont beaucoup souffert pendant ce Marathon des Sables. « Ce 25ème Marathon des Sables est le plus dur et le plus long que nous ayons connu, tous les anciens de cette épreuve l’ont reconnu, ils n’avaient jamais vécu autant de difficultés réunies. »

Pendant toute la course, la chaleur les a accompagnés et la température frôlait les 40° mais surtout « en plus des grosses chaleurs, nous avons eu un taux d’hydrométrie élevé, dur, dur de respirer dans ces conditions. C’était très éprouvant pour le corps. L’hydratation était essentielle, n’est ce pas Dominique ? »

domi4.jpg

Beaucoup de dénivelés, des pentes atteignants les 25%  et cela dès le début pour bien nous casser. Nous avons laissé beaucoup d’énergie et j’ai gagné quelques égratignures dans les 1ère étapes en n’y voyant rien. »

Entre les étapes, prendre soin de soi et se reposer s’est évidement imposé.

did16.jpgdomi53.jpg

Avec toutes ces difficultés et les douleurs arrivant, Didier et André ont continué jusqu’au bout. « Les douleurs sont arrivées à partir du 30ème km de l’étape longue, ils nous restaient alors encore 121 kms à parcourir jusqu’à la fin et à la 3ème étape, je marchais (dit Didier) déjà avec un bâton ». « Très vite, nous avons oublié la douleur, l’envie nous pousse à poursuivre, la motivation était là et l’ambiance de la course extra vous porte. »

142.jpgdomi39.jpg

Les douleurs de Didier tout au long de l’épreuve ont été pris en charge par l’équipe médicale et cela lui a valu de chouettes pansements et une paire de béquilles pour le retour.

did11.jpgdomi31.jpg

Mais à l’arrivée, c’est la joie qui éclate « on savoure de l’avoir fait, on a l’impression d’avoir réalisé quelque chose d’extraordinaire et on ne garde que les bons souvenirs. Et avec les amis, nous partageons autour d’une bonne bière fraiche et d’un vrai repas, les grands moments de cette course notamment avec les chameaux. »

domi9.jpgdomi58.jpg

domi26.jpg domi29.jpg

« Pour l’instant, nous n’avons pas envie d’y retourner. André a décidé de prendre sa retraite du Marathon des Sables pour tenter d’autres courses et voir d’autres déserts. Moi, je me rétablis rapidement pour repartir aussivers d’autres aventures et porter à coup sûr haut les couleurs de Rétina et de Meuphine un peu partout. »

Un grand merci à Didier et André d’avoir réaliser cet exploit jusqu’au bout de leur force et de ce soutien permanent pour Rétina France et Meuphine dans leur prochaine aventure.

 domi51.jpg

Didier avec son handicap nous a prouvé à tous que tous les rêves sont accessibles et que les limites sont repoussables à l’infini par sa force de vie et son mental d’acier .

Didier et André ont un message aussi pour vous tous « Nous remercions très chaleureusement toutes les personnes qui nous ont adressés des messages d’encouragement et de soutien, tant sur le blog que sur le site Darbaroud. Partager avec vous ce fabuleux défi  nous a vraiment porté et motivé dans les moments difficiles. Si nous avons pu apporter un peu de rêve et d’espoir alors  notre bonheur est total. A bientôt pour de nouvelles aventures ! » 

Et n’oubliez pas que Rétina France et Meuphine, compte sur vous tous pour que les rêves de chacun se réalisent et que leurs projets se surpassent toujours !!!

Formidable arrivée pour nos 2 aventuriers !!!

Didier et André sont nos grands gagnants du 25ème Marathon des Sables.

Après 250kms, 69h de course, une dernière étape samedi de 21kms,  ils ont franchi la ligne d’arrivée finale dans le décor splendide  et idyllique des Dunes de Merzouga en arborant fièrement les couleurs de nos 2 associations Rétina France et Meuphine .

merzouga.jpgmerzouga2.jpgmerzouga3.jpgmerzouga7.jpg

Quel bonheur, notre duo a ressenti en franchissant cette ligne d’arrivée tant méritée ! Toute la fatigue et les souffrances se sont effacées pour laisser place à un grand moment de plaisir dans une ambiance euphorique et déjà à une certaine nostalgie à quitter une telle compétition et un tel environnement. Didier et André peuvent maintenant se détendre chacun à leur « façon », retrouver un bon lit et un vrai bonne bouffe (fini le lyophylisé, les barres de céréales…). dd.jpg

Ni la chaleur, ni la montagne, ni les dunes, ni le sable, ni les oueds n’ont eu raison de leur détermination, de leur soif de vie,  de leur plaisir à nous faire vivre, à partager ce challenge et cette énorme motivation à porter les couleurs de Rétina France et de Meuphine. 

Didier avec André est allé jusqu’au bout de son objectif, de son défi. Il a terminé cette course interminable, il a repoussé les limites de son handicap et il nous a emmenés avec lui dans ses rêves les plus fous.  Quelle Force de vie ! 

 Alors, un grand bravo à nos 2 champions Didier et André pour toutes ces émotions, ces plaisirs, ces envies qu’ils nous ont procurés. Un grand merci pour votre bel exemple de solidarité, votre générosité et la sensibilisation faite pour les 2 associations Rétina France et Meuphine au-delà de nos frontières. 

Quelle aventure magique, ils nous ont offert,  à nous qui étions en France. 

Un grand merci aussi à nos experts Brigitte et Hervé pour leurs commentaires sur ce Marathon des Sables qui nous ont permis de vivre et de ressentir cette course aux difficultés, aux joies et aux rythmes de Didier et d’André sur ce blog.

20100320ecotrail.jpg20100307semimarathparis.jpg

Enfin, un très très grand merci à vous tous qui avez suivi très nombreux cette aventure, soutenu activement Didier et André avec des messages plein d’admiration et aidé financièrement Rétina France et Meuphine. 

Notre duo de choc revient dès aujourd’hui en France. Et nous espérons au plus vite vous faire profiter en exclusivité de leurs premiers interviews après cette aventure folle sur ce blog. 

 A très vite

Titanesque, nos 2 supers héros défient le Sahara !

Nos 2 héros ont vaincus l’étape 4, longue de 82,2 kms. C’est la plus longue étape jamais réalisée au Marathon des Sables mais les organisateurs ont décidés de célébrer dignement le 25ème anniversaire, alors c’était une surprise pour les concurrents. Cette étape n°4 s’est déroulée sur une journée et une nuit. Pour les concurrents, cette étape est hors du temps, c’est un jour où le temps n’existe plus.

Etape 4 : Taourit Mouchanne-Oued El Djaid 82,2 km

Longue, cette étape c’est le mot, nos 2 compères l’ont réalisée en 27h15. Ils se sont  ménagés et se sont accordés des temps de repos dans la journée pour pouvoir affronter les 30 kms de nuit à la lampe frontale après les 52 kms déjà effectués dans la journée. La nuit, Didier et André courent  corps contre corps, la visibilité d’André se réduit, leur vitesse tombe pour éviter les risques. Les étoiles les guident et Didier chante (courage Dédé) pour motiver le binôme.

Leurs efforts ont été récompensés par une diversité de paysages traversés et notamment une immense vallée de toute beauté où ils ont découvert un espace extraordinaire : plage de sable ocre au pied des montagnes, champs d’accacias, large étendue couverte de chameaux….Quel spectacle ! Bon arrêtons de rêver car la réalité sur le terrain est tout autre.

jebelzireg.jpgjebelzireg4.jpgjebelzireg1.jpgjebelzireg2.jpgmaroczireg9.jpg

Leur corps a beaucoup souffert et ils ont géré leurs fatigues, leurs douleurs. C’est là qu’ils ont été puisé dans leur force intérieure et aller chercher les graisses qu’ils s’étaient constitués avant cette course. Heureusement, nos 2 supers héros ont leurs astuces pour résister et se remonter le moral dans de tels situations : saucisson bien de chez nous, bonbons et des petits plaisirs dont ils ont le secret !!

Dans les derniers kilomètres au lever du jour, nos 2 sportifs sont épuisés, les yeux dans le vague, des gestes maladroits et des corps avançant mécaniquement et ils ne pensent qu’ à s’arrêter pour se détendre les jambes, se soulager leurs épaules meutris par le sac à dos. C’est une scène surrealiste ! Mais leur détermination les pousse jusqu’à la ligne d’arrivée où les premiers concurrents, l’équipe organisatrice les acclament en grands vainqueurs et comme des héros.

Didier et André ont terminé cette étape et se positionne à la 824 et 825ème place sur 981 candidat. Quelle belle victoire et toutes nos félicitations et compliments pour ce nouvel exploit !

Interminable cette étape longue et la journée de repos permet de réparer les plaies et ampoules.

Hervé notre expert, nous donne son avis sur la suite de la course

« Je n’ai jamais connu un seul coureur n’ayant pas d’ampoules aux pieds pendant le Marathon des Sables. Même bien préparés par des crèmes spéciales, les pieds souffrent et le sable devient abrasif au contact de la peau. C’est pour cette raison que comme les fantassins pendant cette épreuve les coureurs doivent s’occuper chaque jour d’un nettoyage complet des pieds.

diapositive15.jpgdiapositive16.jpgmds07photosandre35.jpg  Etape 5 : Oued El Jdaid-Erg Znaigui 42,2kms

Aujourd’hui notre équipe, doit gérer l’épreuve reine du marathon des sables qui est l’étape de 42.195 correspondant à la distance officielle d’un marathon. Même s’il reste environ 70 kilomètres à effectuer encore sur 2 étapes, il ne faut pas négliger la souffrance et l’état de Didier et Dédé.

Cette étape comporte comme à son habitude tous les types de terrains, mais le plus dur pour Didier reste les montées de Djebel avec les innombrables cailloux tranchants et ne permettant pas de prendre de bons appuis.

mds07photosandre28.jpg

Je me souviens qu’avec Dédé nous avions parlé de cette étape, qu’il considérait la plus importante puisqu’elle ouvrait les portes de « finisher » de cette extrême épreuve. 

mds07photosandre74.jpg

Donc, nous leur souhaitons une bonne gestion de cette grande étape avec l’expérience qui devrait parler … et essayant d’oublier leurs corps traumatisés par les 180 kilomètres déjà effectués. » 

Allez jusqu’au bout de nos rêves  ………….. et à nous de les rejoindre avec les nôtres et nos messages de soutien dans la rubrique « vos messages ».

A demain pour la dernière étape.  

Le désert réserve bien des surprises, mais l’expérience et le physique gagnent toujours !!!

Le moral est toujours au beau fixe et l’ambiance bonne enfant au départ de la 3ème étape à 8h30 qui paraissait au premier abord facile. Pourquoi nous direz vous ? Parce que cette étape ne comporte pas de difficulté techniques, que des lignes droites interminables dans le sable et les cailloux d’après les experts. Mais nos athlètes avaient juste oublier un détail : la chaleur infernale qui règne en ce moment dans le Sahara et après 12h cela devient irespirable ; imaginez de courir dans un four !! Comment nos 2 compères Didier et André ont-ils vécus cette étape ? Sont-ils toujours dans la course alors que 30 concurrents ont abandonné à mi-parcours de la ligne d’arrivée ?

Etape 3 : Jebel El Otfal-Taourit Mouchanne 40kms

Hervé notre expert sur la course nous parle de cette étape

« Cette 3ème étape de 40 kms est l’étape du doute … et pour preuve plus d’une

 trentaine d’abandons est recensée. En effet, durant les deux premières étapes les concurrents prennent sur leurs réserves, mais le troisième jour d’épreuve ce sont les réelles qualités d’athlètes qui vont faire la différence.

Pour notre équipe RETINA-MEUPHINE, cette étape de 40 kms a été géré en 9 h42 … l’expérience a parlé ! Mais pas pour tout le monde, la gagnante de plusieurs éditions Tidi Touda a abandonné pour cause de déshydratation. Une des clefs de réussite d’une telle épreuve est de boire, boire et boire.

dsc00523.jpg

On ne se rend pas compte mais lors du passage du lac asséché Ma’der El Kerbir, la chaleur arrive à la fois du ciel, mais aussi d’en dessous, de la réverbération sur le sol d’une blancheur immaculée. Les coureurs cherchent l’air, avec l’impression plus que désagréable de courir dans un véritable four.

dsc00522.jpg

Ce véritable exploit de la journée pour Didier et Dédé ne doit pas cacher la terrible journée de demain c’est-à-dire la longue étape tant redoutée par les coureurs. Cette étape est un « double marathon  » soit cette année 82,2 kms, c’est énorme !!!! 

dsc00490.jpg

A ce niveau de la compétition comme beaucoup de sportifs le disent, c’est la tête qui décide et qui fait courir nos champions. Le mental et la force intérieure vont faire la différence mais malheureusement quelques abandons sont à prévoir… nos 2 compères aguerris par ces épreuves titanesques devront gérer parfaitement cette quatrième étape. »

DE TOUT NOTRE CŒUR, NOUS SOMMES AVEC EUX pour cette 4ème étape longue qui durera jusque tard dans la nuit. Alors avant de vous endormir, envoyer leur un message de soutien dans la rubrique « vos messages », réaliser un don pour les 2 associations Rétina et Meuphine et faites de beaux rêves de course en plein désert pour accompagner Didier et André dans cette aventure au combien difficile mentalement . Leurs bonnes étoiles seront ainsi au plus d’eux pour les mener jusqu’à la ligne d’arrivée.

A demain pour savoir comment leurs nuits se sont passées, comment seront-ils physiquement ? Et où seront-ils pour prendre le prochain départ ? La suite des aventures de nos 2 héros au prochain épisode.

Des débuts rudes et chauds où l’aventure devient exploit !

Didier et André ont pris le départ dimanche avec 1011 autres coureurs impatients et excités de découvrir les merveilleux paysages du Sud Marocain et de se confronter à ce désert au combien difficile. Cette année, toutes les difficultés sont réunies pour célébrer dignement le 25ème anniversaire du Marathon des Sables et la chaleur vient s’ajouter aux terrains ardus qui se profilent. Vous pouvez voir l’intégralité du parcours sur le site du Marathon des Sables www.darbaroud.com

Etape 1 : Ihrs-Kermou -29 kms

9h10 départ du 25ème Marathon des Sables avec hurlements libérateurs des concurrents qui s’élancent. 

Au programme : une montée en puissance dans la difficulté pour cette première étape avec un début caillouteux, une traversée d’oued, une vallée de pentes douces, des dunes avec une bonne montée au km 19 pour terminer par une grande descente dans les hauts plateaux. C’est ce qu’on appelle une journée facile dans ce genre de course.

Mais comment nos 2 sportifs eux  vivent cette première étape sous une soleil de 33° à 12h c’est à dire à mi-course ?

L’avis de notre experte Brigitte : guide de Didier sur des précédents Marathon des Sables

 » 29 kms c’est beaucoup pour une étape d’adaptation car ils sont restés presque 6 h 00 sur le terrain. Mais Didier est parti très entraîné puisqu’il avait suivi un gros programme pour la course du Lybian Challenge et comme elle n’a pas eu lieu il récolte les fruits de son entraînement sans avoir à en supporter les conséquences (fatigue = bobos éventuels). Quand à André, qui hésite toujours à mettre un pied dans ses baskets lorsqu’il fait froid, a malgré tout gardé cet hiver un bon rythme et a souvent accompagné Didier lors des grandes sorties. Ils sont donc tous les deux affûtés. Ils ont fait l’écotrail de Paris 15 jours avant le départ etle semi marathon de Nogent une semaine avant le départ. Donc ils sont bien chauds ! 

Autre difficulté pour nos 2 sportifs : le monotrace ! Pour Didier et son guide c’est ce qu’il y a de pire, ce sont tous ces chemins où on ne passe qu’à 1 personne. Dans ces moments on met Didier sur la trace et soit le guide se met devant et c’est très difficile pour Didier car il n’a que notre dos en champs de vision et il a toujours l’impression qu’il va nous marcher sur les pieds, soit on se met à côté dans le dévers, dans les cailloux dans les ronces pour lui laisser le chemin praticable, et là pour le guide c’est galère. 

Dans le désert  dès qu’il y a une trace on installe dessus Didier et le guide se tape les cailloux. 

Le passage de l’oued a  du être chaud, il y a des pierres mais ça implique que l’on soit devant Didier et je pense qu’il a du faire un plongeon ! Cela fait deux ans qu’il pleut beaucoup au Maroc, les oueds sont remplis d’eau et je pense qu’ils auront plusieurs fois à les traverser. Avoir les pieds mouillés c’est pas terrible le sable s’y colle et ça favorise la formation des ampoules. Par chance, cette année, les enfants du village avaient installé des cailloux plats aux concurrents pour éviter de se mouiller les pieds, belle attention, apprécier à sa juste valeur par nos 2 amis.

Au 19ème km, il y a eu une côte sévère à grimper, Didier est un peu fainéant sur les côtes . Il aurait même une certaine tendance à se laisser un peu traîner dans ces situations. Mais André sait le secouer un peu bruyamment parfois, c’est vrai il parle fort ! Ca met de l’ambiance des les pelotons ! Aller courage André, ça ne fait que commencer !!!

Didier et André ont déjà une grande expérience du marathon des sables ils sont partis doucement puis ils vont petit à petit grappiller des places. D’autant que les fous furieux vont bien s’agiter les deux premiers jours et seront calmés d’ici peu. » 

Ils ont réalisés cette première étape en 5h56 à une vitesse moyenne de 4,88 km/h et ils se classent à la 849 et 850 ème places. Bravo à vous 2 et tous nos encouragements.

En tout cas, ils sont bien heureux de leur première journée, il suffit de les voir. 

 diapositive14.jpg

Etape 2 : Khermou-Jebel El Otfal-35,5 kms

Un des plus grands cauchemars des coureurs le Jebel El Otfal. Pour sûr cette 2ème étape est là pour rappeler que la montagne est un adversaire de taille pour des coureurs et pour Didier et André c’est un véritable défi.

Comment vont- ils s’en sortir dans cette rude étape sour 35° ?

Notre expert Hervé, participant les années précédentes et guide de Didier aussi sur un Marathon des Sables nous en parle :

« Très très dure cette deuxième étape de 35,5 kms qui a fait beaucoup de mal à l’organisme. 

Cela a commencé par un départ à 8h30 à la place de 9h00 pour cause de grosse chaleur durant la nuit. Dédé comme à son habitude a géré sa toilette parfaite y compris le rasage tout en s’occupant des gamelles du petit déjeuner.

diapositive11.jpgdiapositive12.jpg

A la lecture de l’étape et notamment d’une partie qui devient un « classique » au marathon des sables c’est la fameuse ascension de plus de 25 % de pente en moyenne, dans les cailloux et le sable accumulé dans la passe, qui permet de franchir le col.

diapositive13.jpg

Didier et Dédé vont donc affronter comme des alpinistes cette difficulté. Je peux vous assurer que pour un bon coureur cette montée d’1 kilomètre est un enfer … pour notre équipe c’est un exploit … »diapositive2.jpg

 Cette étape a été longue 10h26 et ils se classent au 972 et 973ème rang. Quel courage! Ils en veulent ces 2 là, ils bouffent le sable comme ils le font avec la vie.

Rude étape, les corps sont épuisés, les cuisses brulent, les poumons surchauffent, c’est donc la récupération maximum avec une chaleur maximum aussi. Bon dodo à  Didier et André, reprenez des forces. Dans quel état seront-ils demain ?

Et n’oublier pas, rien de mieux pour remonter l’équipe que des messages de soutien et d’encouragements, ils vous attendent nombreux à relever le défi avec eux alors à vos claviers. Pour cela, c’est simple rendez-vous dans la rubrique »vos messages ». Vous pouvez aussi les soutenir dans leur action avec des « dons aux associations ».

La suite de l’aventures dès demain !! 

Départ immédiat pour l’aventure au Maroc

Et c’est parti pour une nouvelle aventure en plein désert durant 1 semaine pour l’équipe RETINA – MEUPHINE.  Réveil à 3 h 30 ce vendredi matin, pour un point de rendez vous à Orly à 4 h30, départ 6 h 40 destination le Maroc et plus précisément les portes du désert OURZAZATE. 

Là encore, le sommeil est un élément à gérer puisque les participants dorment relativement peu durant l’épreuve. 

Mais petit rappel sur notre équipe et l’épreuve : 

Didier (mal voyant) et son guide André (certains diront Dédé) sont de jeunes retraités … mais comme toutes retraites actives il sont aussi des spécialistes de la course de fonds et plus particulièrement de longues distances. Ils ont depuis plusieurs années à leur actif des courses non stop de plus de 100kms . Pour préparer cet course, ils s’entraînent depuis de 3 mois en courant chaque semaine 80 à 100 km sans compter les semi-marathon de Paris, de Nogent et l’Ecotrail de 100km pour se mettre en jambe.

diapositive1.jpg
Cette année grâce au sponsor des mutuelles VAUBAN HUMANIS, ils participeront à cette épreuve et couront aussi pour 2 associations qui leur tiennent à cœur : RETINA France et MEUPHINE. Des chiffres faciles à retenir mais extrêmement difficiles à gérer : 

25ième Marathon des Sables = 250 kilomètres 

10 kilos = poids moyen du sac à dos tout compris pour tenir 6 jours. Le contenu se limite à quelques vêtements, du matériel de survie et de grands mets pour se nourrir comme des barres céréales, des aliments lyophylisés et des petits pêchés mignons saucisson, bonbon et cigares…

1 jour = 1 marathon en moyenne 

Sable = ce n’est pas la plage … mais l’ennemi des pieds à cause du frottement qui devient abrasif 

 Dès l’arrivée à l’aéroport marocain, le pantalon se fera très moulant à cause de la chaleur, et c’est 5 à 6 heures de bus qui les attendent en direction de Tazzarine ou Merzouga. 

Le road book (qui retrace le parcours à réaliser en 6 étapes) sera distribué dans le bus … nous faisons confiance à Dédé pour repérer les pièges à éviter et le meilleur chemin à prendre.

 bus.jpg

Notre équipe, partagera une tente « spartiate »avec 6 autres concurrents. Les tentes ne sont pas des trigano ou celles que vous connaissez qui se déplient quand vous la jeter … mais des morceaux de tissus  de 1 m² cousus supportés par 2 piquets de bois pour la tenir …

tente.jpg tente2.jpg

Samedi sera la journée de contrôle qui commence par un entretien avec un médecin de l’organisation. Celui-ci vérifie l’aptitude physique à courir à ce genre d’épreuve appuyé par un électro-cardiogramme et une revue éventuellement d’antécédents médicaux. Enfin, la logistique revoit l’ensemble du matériel obligatoire, fusée de détresse, seringue aspi-venin etc … et les rations journalières. 

contrle.jpg 

Suite au prochain numéro et nous leur souhaitons bonne nuit les petits avant le départ de la course dimanche !!! 

 dodo.jpg

Et n’oublier vous pouvez laisser des messages à Didier et André dans la rubrique « vos message »s et faire un don aux 2 associations dans la rubrique « Dons aux associations »

Marathon des Sables, nous voilà !

Et oui, c’est tous ensemble et motivés à 200% que nous nous engageons dans cette nouvelle aventure avec notre duo de choc Didier et André.

L’annulation de la course du Libyan Challenge en février a redoublé  cette envie de partager avec vous tous des défis humains et sportifs.

Et ce MARATHON DES SABLES 2010 en est un de taille.

logomds.jpg banderole1.jpg

Pour fêter cette 25ème édition du 2 au 12 avril, c’est 250 kms que nous allons parcourir en autosuffisance alimentaire au cours de 6 étapes dans le sud du  Maroc. C’est 50 kms de plus que d’habitude et surtout un concentré de toutes les difficultés et des plus beaux sites de cette province saharienne du Maroc : Dunes de sable, montagnes, lacs asséchés, regs, oasis et…encore des Dunes..

 carte.jpg

 newcourse5.jpg newcourse3.jpg newcourse4.jpg

newcourse6.jpg newcourse1.jpg newcourse21.jpg

Le MARATHON DES SABLES est une course de gestion. Il faut pendant une semaine gérer son effort, son alimentation et ses besoins hydriques.“gérer sa course, c’est réussir sa course”. C’est une épreuve sportive de haut niveau qui  se déroule en plus  à une période où la température peut avoisiner les 50 degrés en plein soleil.

Koh Lanta à côté, c’est de la rigolade au niveau des conditions de vie extrême !!!

mds07192.jpg

DIDIER BENGUIGUI, déficient visuel, handi sportif, et ANDRE BALTHAZARD marathonien, trailer confirmé et guide, ont encore répondu présents pour défendre fièrement les couleurs de nos deux associations Rétina France et Meuphine avec toute l’énergie, la joie de vivre et  la force de vie qui les caractérisent. Ces 2 bouffeurs de vie et de bonheur ont décidé de nous faire vibrer et de nous communiquer cette intensité de plaisir et de partage autour d’un tel challenge.

Vous vous demandez certainement :  qui sont ces fous, qui s’aventurent dans cette course ?

Découvrez ci-dessous ces 2 personnalités, ils vous parlent d’eux :

didier3.jpgDidier Benguigui

 » Course et partage ont  fait de moi un invalide heureux ».

J’ai 59 ans, je mords la vie, je suis un bon vivant, j’aime les plaisirs de la vie, les bonnes bouffes entre amis donc la diététique c’est pas vraiment mon truc (mon surnom bouboule). Je suis mal voyant, handicapé à 80% en raison d’une retinopathie pigmentaire, une maladie orpheline irréversible et évolutive qui a terme provoque la cécité.

Vous vous demandez, pourquoi je me suis mis à la course à pied ? 

A 44 ans j’ai débuté la course à pied, avec un ami et je suis tombé dedans. Cela coïncidait avec des soucis personnels et l’annonce de ma maladie 3 mois après. La course m’a permis de supporter le passage entre le monde des valides et des invalides. Très vite, j’ai commencé la compétition et ça s’est enchainé 10km, semi, marathon pour venir aux trails et courses de montagne. J’ai pas vraiment l’esprit sportif, l’esprit de compétition. Ce qui me plait là dedans c’est le plaisir personnel que j’en retire, la sensation de forcer les choses, d’exister : c’est comme un jeu. Je nage et je fais aussi du vélo.

Ce qui me motive à continuer ? 

Les nombreuses et belles rencontres faites au travers des milliers de km  et ces solides amitiés qui se sont crées. J’ai un groupe d’une douzaine d’amis qui  s’est constitué pour courir régulièrement avec moi et chacun partage des courses ou des trails en m’accompagnant comme guide, en étant mes yeux. Ces courses ce sont des bons moments de partage. Et oui, en courant on se marre, on déconne, on discute, on fait des rencontres et il m’arrive souvent de chanter pour le grand plaisir de mes amis. En général, une course d’entrainement se termine dans un resto gastro autour de bons plats et d’une bouteille entre amis.

Comment est perçu mon  handicap dans les courses? 

Pour ceux qui ne me connaissent pas, ça provoque de fortes émotions, du respect à la ligne d’arrivée, une découverte aussi. Pour ceux qui ont l’habitude de me rencontrer sur les courses, y’a une banalisation qui s’installe, je préfère, je suis pour « dé-héorîser » ce que je fais. C’est naturel pour moi.  Je suis un » invalide heureux » qui a su rebondir dans la vie mais c’était déjà ma nature avant. C’est pas toujours facile pour tout le monde de le faire, on n’est pas tous égaux devant la souffrance. Je suis heureux, en me faisant plaisir, de donner de l’espoir, d’ouvrir les yeux aux autres, de donner la possibilité à certain de se transformer et donner envie de se dépasser. Ce qui me plait c’est que tout le monde oublie mon handicap et me regarde comme un sportif à part entière. Ca me rend heureux et le pari est réussi !

Pourquoi le Marathon des Sables ? 

C’est une course que je connais bien puisque c’est ma 7ème participation et il y a une très bonne ambiance. Le désert est une superbe expérience . J’y vais pour aller jusqu’au bout et avec l’ objectif de me faire plaisir. Encore un bon moment à partager ensemble.Cette course soutient de grands projets caritatifs et accueille de nombreuses équipes ou personnes courant pour des associations. Pour ma part, je suis très impliqué dans cette course puisque je cours avec mon équipe handi-sportifs qui se nomme Bon Pied  Bon Œil. Nous sommes une équipe de 8 sportifs dont  4 sont déficients visuels et 4 autres sont guides. En plus, André, mon guide, et moi soutenons les associations Rétina France et Meuphine.

Pourquoi courir sous les couleurs de Rétina et de Meuphine ? 

Depuis mes participations à des épreuves extrêmes et notamment le Marathon des sables, je cours sous les couleurs de Rétina France et j’apporte ma contribution en faisant mieux connaitre cette association, 1ère en France pour les handicapés visuels et qui oeuvre pour la recherche et l’aide aux mal et non-voyants.

Gilles et Hervé, amis de longue date, ont couru l’an dernier pour Meuphine lors du Marathon des Sables et nous avons décidé de former une équipe commune réunissant nos 2 associations pour la course du Libyan Challenge qui a été annulée en février. Gilles et Hervé ne courent pas ce Marathon des Sables 2010 mais je suis encore plus motivé  pour porter haut les couleurs de ces 2 associations qui me tiennent à cœur. 

Parcours sportif 

50 à 60 km par semaine

87 marathons à son actif : meilleure performance 3h31, Amsterdam, Paris,
La Rochelle, Monaco, Mantes-Paris et le Médoc, 8 à 10 par an avec un guide pami mes amis,

Trails/Raid : 6 Marathons des sables, Ultra trail du Mont Blanc Raid Vulcain, Raid Amazonie et tous les grands trails français.

mds07152.jpg André Balthazard dit « Dédé »

« Du plaisir et de l’élégance en toutes circonstances »

Je suis aussi un coureur bon vivant de 65 ans. Je suis un coureur mais avant tout un jouisseur de la vie, à la recherche du plaisir, mélomane, amateur de cigares (le vrai bonheur d’en fumer un après une course surtout dans le Sahara), de bonnes bouffes et élégant partout tout le temps (rasé, lavé, Tshirt propre tous les jours même dans le désert).

Comment j’ai débuté les courses à pied ? 

J’ai débuté la course à pied, il y a 15 ans et tout de suite, je me suis lancé dans les courses et en particulier vers des trails en haute montagne avec celui du Mont Blanc et dans le désert avec le Marathon des Sables auquel je participe pour la 11ème fois.

Qu’est ce qui me motive pour ces courses ? 

J’aime beaucoup aller à la difficulté sur des parcours atypiques.
La Montagne et le désert j’adore, j’ai un pied montagnard et aventurier
. Ce sont des expériences enrichissantes avec de beaux paysages variés à traverser, des terrains à découvrir, des distances sur lesquelles je me sents à l’aise. 100 km c’est une bonne distance pour moi. Je cours 3 grosses courses comme celles-ci par an et des marathons en plus.

Pourquoi je participe de nouveau au Marathon des Sables. 

Pour le plaisir, pour le challenge et surtout pour l’amitié qui fait que je suis le guide de Didier.

Nous avons déjà couru en duo en 2008 et 2009. Comme le dit Didier, « je suis rassurant » comme guide car j’ai une bonne vision des difficultés et des reliefs.

Et en plus cette année, nous défendons avec cette course une double cause celle de Rétina et de Meuphine. Que de motivations pour cette 25ème édition.

Palmarès sportif 

UTMB, Réunion 3 participations, 200km du Tour du Morbihan, CCC, Mali, Amazonie, Guyane, Tour du Mont Blanc….

Pour les aider à réaliser ce fabuleux défi, Didier et André sont soutenus efficacement et généreusement par Vauban Humanis dont la valeur fondatrice  est « Une solidarité d’avance »

Dominique Fouassier et Mike Ramayet, déjà impliqués pour l’association Droit au Cœur, soutiendront aussi Rétina France et Meuphine en arborant leurs couleurs. 

J-4 avant le départ de la course pour notre duo de choc Didier et André.

Nos Objectifs

  •  Partager tous ensemble l’émotion et le plaisir à l’arrivée après ces 250 kms et se dépasser chacun partout et tout le temps.

  • Sensibiliser pendant ce défi au regard porté sur le handicap et montrer les capacités de chacun valide ou invalide avec ce challenge que relèvent Didier et André.

Vous êtes prêts à nous aider ?

Pour réussir, nous avons donc besoin de garder le lien avec vous pendant cette aventure, à vous de construire ce lien humain jusqu’à nous  :

ensemble.jpg

 A vos claviers et envoyer nous  tous vos messages d’encouragements pour Didier et André, les 2 associations par mail :

1-par l’intermédiaire du site du Marathon des sables www.darbaroud.com en tapant le nom des 2 coureurs ou leur numéro de dossard Didier 217 et André 218, ils vous répondront à leur retour du Maroc

ou

2-directement sur l’adresse retina.meuphine.2010@gmail.com dédiée à cette aventure

Pour vos dons à Rétina France et Meuphine,

Télécharger les fMarathon des Sables, nous voilà ! dans Marathon des Sables pdf marathondessables2010meuphine1.pdf

ormulaire jointspdf dans Marathon des Sables marathondessables2010retina1.pdf

et renvoyer les aux adresses indiquées

N’hésitez pas en parler autour de vous et à transmettre l’adresse de ce blog, notre motivation est plus intense avec VOUS et c’est comme ça aussi que nous soutiendrons les challenges actuels et futurs de

nos associations Meuphine et Rétina France !!

Rejoignez nous, partageons cette aventure 

et dépassons nous ensemble.

Annulation de l’aventure du Libyan Challenge mais nouveau challenge déjà en vue et motivation en super forme

Nous devions ce soir prendre le départ du Libyan Challenge 2010 malheureusement la course est annulée en raison d’un conflit diplomatique entre la Libye et la Suisse et qui touche les 25 pays de l’espace Schengen dont les 22 de l’Union Européenne. Pour en savoir plus, cliquer sur ce document Annulation de l'aventure du Libyan Challenge mais nouveau challenge déjà en vue et motivation en super forme  dans Libyan Challenge doc communiqu.doc

Suite au communiqué du Ministère Français des Affaires Etrangères sur son site internet « Les autorités libyennes ont décidé sans préavis dimanche 14 février de suspendre jusqu’à nouvel ordre toute délivrance de visa pour les ressortissants de l’espace Schengen et d’empêcher l’accès à leur territoire des titulaires européens de visas en cours de validité. Par conséquent, il est fortement déconseillé à tout ressortissant français de tenter de se rendre en Libye, voire d’y effectuer un transit aéroportuaire, tant que ces mesures s’appliqueront. », 

les organisateurs ont été obligé avec beaucoup de tristesse et de déception d’annuler la course de cette année pour revenir l’an prochain dans ce pays avec cette population si accueillante et ce désert unique au monde. 

C’est aussi un grand regret pour notre équipe de ne pas participer à cette belle aventure sportive et humaine qui avait réuni Meuphine et Rétina, 6 sportifs aux personnalités affirmées, valides, handicapé et aussi vous tous qui étiez derrière nous. 

Un grand merci à vous tous d’être venu partagés avec nous cette belle aventure par vos nombreuse visites sur le blog et vos multiples encouragements. Avec une si belle et si grande équipe, le défi était déjà réussi !! 

C’est pour cela que la motivation reste entière et l’envie de courir pour soutenir les 2 associations est encore plus au rendez-vous. Vous le savez tous nous avons toujours des défis à relever et le prochain est dans 6 semaines . Alors, préparez vous de nouveau à nous suivre dans cette nouvelle aventure lors du Marathon des Sables. Notre duo Didier, grand sportif mal-voyant, et André, marathonien confirmé sont prêts et déjà bien entrainés pour repartir avec Meuphine et Rétina et courir les 250 km de cette course en plein désert dès le 8 avril. 

A très bientôt, le rendez vous est pris ensemble pour ce nouveau challenge, en attendant le blog reste actif  vous pouvez toujours nous laisser vos messages, vos dons à l’adresse suivante guyotkarine@gmail.com… 

208 km à courir dans le désert, ça vous tente ?

desertcarmin.jpg

C’est l’aventure que nous vous proposons  de partager avec nous .

Le défi à relever :

 logolybianviolet.gif

La Libyan Challenge (5ème édition) une course de 208 km du 22 au 27 février 2010 en plein désert non stop (jour et nuit, sans étape) et en autosuffisance alimentaire au GPS. Visualiser le film de la course 2009, cliquez ici :  http://www.youtube.com/watch?v=JzfMRKlkpME

208 km à partager ensemble et plus encore. Prêts pour cette folle aventure, 1, 2, 3, » bang » c’est parti : nous repartons ensemble cette année  de nouveau pour le désert de l’Akasus, un des plus beau du monde, au sud ouest de la Libye, avec 163 autres concurrents venus de 18  pays, un record absolu  de participation (40 la première année)        

   imagedsert1.jpg         photolibyandsert1coureur.jpg        desertcarmin3.jpg    dsertcarmin4.jpgdesertcarmin51.jpg  

Et nous revenons cette année à ce trail beaucoup plus fort . Pourquoi ?

  1. Parce que nous avons uni nos forces à celle de l’association Rétina France pour vaincre  les maladies de la vue en aidant la recherche, les malades et en sensibilisant le public. L’ équipe soutient et porte donc haut les couleurs de 2 associations et se nomme « Rétina/Meuphine ». Une double motivation donc pour nous et cette envie commune de donner un autre regard au handicap en le dépassant avec ce challenge.  

logoretinanouveau1.jpg   logomeuphine2.jpg

2.  Parce que notre force est dans la diversité qui compose notre équipe. C’est la rencontre à la fois de sportifs de très haut niveaux et ceux à la recherche de l’exploit, d’un défi. C’est aussi favoriser l’échange avec une équipe mixte : homme/femme, personne en situation de handicap/valide. C’est surtout la mise en lien de talents, de personnalités, de force de vie qui sont capables ensemble d’aller au delà des idées reçues et de se surpasser.

Enfin nous revenons à cette course beaucoup plus nombreux. Pourquoi ?

  1.  Parce que vous serez tous derrière notre équipe Rétina/Meuphine, à vivre et à participer à l’aventure, à encourager et à soutenir les coureurs, à aider financièrement les 2 associations. Nous comptons sur vous pour être en nombre à rejoindre  l’aventure, à maintenir le lien tous ensemble et à échanger avec l’équipe.

  2. Parce que nous sommes 6 personnes (vs 3 l’an dernier) à composer l’équipe.

alex3.jpgjulia1.jpgmick.jpgdidier3.jpg herv1.jpggilles2.jpg

Alexandra, Julia, Mick, Didier, Hervé, Gilles, 2 femmes et  4 hommes  animés par le même plaisir, la même envie « la course qui nous réunit  pour partager ensemble cette aventure humaine et cette découverte d’un lieu magique ». C’est aussi une équipe faite d’amitié, de grands coeurs …motivée pour courir pour soi mais aussi pour les autres, pour ouvrir les yeux sur le handicap et aller toujours plus loin ensemble.

 L’objectif ?

  •  Franchir tous la ligne d’arrivée en moins de 72h (pour les meilleurs en moins de 30h) dans le désert et partager ensemble l’émotion et le plaisir à l’arrivée.

  • Sensibiliser pendant ce défi au regard porté sur le handicap et montrer les capacités de chacun valide ou invalide à se dépasser.

 Et votre challenge, à vous qui êtes ici ?

Pour réussir, nous avons besoin de votre soutien et de vos encouragements :  2573 km nous séparent de vous d’ici à la ligne d’arrivée. Nous avons donc besoin de garder le lien avec vous pendant cette aventure, à vous de construire ce lien humain jusqu’à nous  :

ensemble.jpg

 A vos claviers et envoyer nous sur ce blog tous vos messages, vos dessins, vos questions, vos exploits, vos rêves, vos photos, vos propres challenges, vos dons pour les 2 associations que nous soutenons. 

N’hésitez pas en parler autour de vous et à transmettre l’adresse de ce blog, notre motivation est plus intense avec VOUS et c’est comme ça aussi que nous soutiendrons les challenges actuels et futurs de nos associations Meuphine et Rétina France !!

Pour tous messages, vous pouvez utiliser le formulaire ci-dessous ou cliquer sur « commentaires » au début ou à la fin de cet article

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Rejoignez nous, partageons cette aventure 

et dépassons nous ensemble.

Vous pourrez suivre notre aventure sur ce blog dès maintenant jusqu’à notre retour le 28 février, bonne préparation et rendez vous sur la ligne de départ le 23 février à minuit. Pour plus d’infos sur la course www.libyanchallenge.com

dpart.jpg

Visualiser le départ de 2009, cliquez ici : http://www.youtube.com/watch?v=w22BQ3oCwkE

A suivre dès demain les portraits de nos 6 athlètes de l’équipe Rétina/Meuphine.



Commentaires récents

novembre 2018
L Ma Me J V S D
« avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

LaViePaisible40 |
LE PRINTEMPS DU CHEN |
Association S.O.S Animaux ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LE VIEUX MOULIN MORZINE
| Les Fermes Musées du Pays H...
| SOL-I-FLOR-E